industrie-mecanique-la-sous-traitance-a-la-peine-ecostat-algeria-2017

Industrie mécanique: la sous-traitance à la peine

19 décembre 2017
|

Amorcée dès 2014, la branche de l’automobile a mis les bouchées doubles en 2017 avec le lancement de projets et l’entrée en activité d’usines de montage de véhicules, alors qu’aucune licence d’importation n’a été  octroyée.

Taux d’intégration des deux partenaires Sovac et Volkswagen :

Entrée en  service Après 5 ans
Taux 15% 40%


Production de véhicules

2018
Valeur d’investissement 100 millions d’euros

 

Production nationale en produits sidérurgiques :

Actuellement
Couverture 30% à 35% des besoins du marché

Importation produit sidérurgiques :

Actuellement
Valeur plus de 5 milliards dollars
Quantité près de 6 millions de tonnes

 

Usine de fabrication de tubes d’acier de Béthioua (Oran) :

Montant d’investissement 21 milliards DA
Production 450.000 tonnes de tubes/an

 

Entreprises algériennes activant dans la sous-traitance industrielle :

Nombre total 900
  • 10% seulement des entreprises du tissu industriel contre 20% à 30% en Tunisie et au Maroc.

Secteur pétrochimie :

complexe pétrochimique de Skikda Production d’éthylène 120.000 tonnes d’éthylène/an.
Complexe de production de méthyl tert-butyl éther (MTBE) 200.000 tonnes/an
Complexe de l’alkyl linéaire de benzène (LAB) 100.000 tonnes/an

 

Facture d’importation du ciment :

2016
Valeur 260 millions de dollars

 

Accédez a plus de données sur le secteur

Source :APS