lng-liquefied-natural-gas

Perturbation de livraisons du GNL :
L’Algérie fournie à peine 10% des importations françaises

Les  craintes de rupture d’approvisionnement en GNL algérien, soulevées, mardi 17 janvier, par l’opérateur français GRT gaz, filiale d’ENGIE (ex-GDF Suez), sont-elles réellement fondées ? L’Algérie représente à peine 10% des importations française en GNL. Le gros des importations proviennent de la Russie et de l’Europe du Nord.  Les exportations du GNL algérien connaissent depuis 2014 une légère hausse  à la faveur de la mise en service des deux  trains de liquéfaction de gaz, celui de Skikda (GL2K) d’une capacité de 4,5 millions de tonnes par an et celui d’Arzew (GL3Z) d’une capacité de 4,7 MT/an.  Toutefois, les quantités exportées restent au deçà des capacités de production du GNL estimées à 44 milliards de M3.

graphe-gnl

D’après des sources proches du secteur, Les perturbations de livraisons de cargaisons de GNL sont dues à des arrêts techniques survenus dernièrement au niveau des trains GNL de Skikda et d’Arzew. 

Pour rappel, l’Algérie possède 4 unités de liquéfaction à Arzew et Skikda d’une capacité totale de production de 44 milliards de m3 de gaz.